Ferro-Sped-2000-Kft-image
Averty-artikel-2

Transport AVERTY - Charles Dehergne

 

Pour Charles Dehergne, Dirigeant de TCDA, Transports AVERTY et Transports DUTAY, donner aux conducteurs les véhicules qu'ils souhaitent est un gage d'implication, de fidélité et donc de la réussite du groupe.

Le groupe TCDA s'appuie sur les Véhicules DAF pour poursuivre son ascension. Commissionnaire de transport à sa création en 2011, le groupe TCDA que dirige Charles Dehergne a trouvé sa voie dans le transport en acquérant les Transports AVERTY, puis les Transports DUTAY. Basé sur le social et le partage des bénéfices avec les salariés, le succès porte le groupe à 12 M€ en 2016.

Charles Dehergne s'appuie alors sur ses salariés pour viser 20 M€ en 2020 avec son Projet Performance 2020 : « Ma motivation est de contenter les clients et la clé de ma réussite est d'écouter et de satisfaire mes salariés, affirme Charles Dehergne. Ainsi, j'obtiens leur respect et leur implication. » Il est particulièrement attentionné envers ses conducteurs routiers, qu'il consulte souvent : « Je les considère comme mes premiers commerciaux et je les implique dans la gestion », assure-t-il.

« Satisfaire mes conducteurs est la clé de ma réussite », affirme Charles Dehergne.

Dès leur rachat par le groupe TCDA, les Transports Averty et Dutay ont commencé à s’équiper de tracteurs DAF, un choix voulu par le Directeur Charles Dehergne qui a vu dans la marque un bon rapport qualité/prix et le moyen de s’attacher ses conducteurs et de les impliquer dans l’entreprise.

Le groupe TCDA s’appuie sur les véhicules DAF pour poursuivre son ascension. Commissionnaire de transport à sa création par Charles Dehergne, en 2011, le groupe TCDA s’est lancé dans le transport de fret industriel et frigorifique en acquérant en avril 2012 les Transports Averty. Dès cette époque, le jeune Directeur du groupe acquiert deux modèles DAF pour les intégrer dans la flotte d’Averty. Il en a immédiatement éprouvé de la satisfaction : « L’agence locale de DAF, m’a obtenu un bon prix de détention du matériel avec un contrat sur cinq ans ou 650 000 kilomètres, explique Charles Dehergne. Les véhicules se sont avérés fiables, économes en consommation et performants pour le transport frigorifique. De plus, l’agence DAF s’est montrée la meilleure en termes d’atelier, d’entretien et de relation client. Enfin, l’excellent rapport qualité/prix des tracteurs DAF m’a permis d’instaurer dans le groupe la paix sociale que je souhaitais avec mes conducteurs ». 

 

Motiver les conducteurs

Elevé et formé à la culture du transport par son oncle, Charles Dehergne n’avait pas retrouvé chez ses employeurs la motivation du personnel et des conducteurs qui lui paraissait indispensable pour la croissance de l’entreprise : « Une société qui veut progresser doit communiquer avec ses salariés et les motiver en partageant ses bénéfices avec eux, explique-t-il. C’est ainsi qu’on obtient leur respect et leur engagement. Mais on m’a fait comprendre qu’il était hors de question de créer un laboratoire social aux frais de la société. Aussi ai-je créé chez moi le laboratoire social que je voulais et j’ai profité du résultat : alors qu’Averty avait perdu 150 000 euros quand je l’ai rachetée, mon management social et le partage des bénéfices avec les salariés et les conducteurs ont rapporté 800 000 euros l’année suivante ». 

Plus de volumes et moins de conducteurs

En 2016 Charles Dehergne prédit que la crise du transport touche à sa fin et que ses conducteurs vont jouer un rôle important dans son objectif d’atteindre 14 M€ de CA en 2017 et 20 M€ en 2020, selon son Projet Performance 2020 : « Je savais que la réduction des parcs routiers provoquée par la crise obligerait les industriels à mieux gérer leurs transports, rapporte le directeur de TCDA. Quand le surcroît de volume s’est ajouté au manque de conducteurs, j’ai su que les clients reviendraient à une écoute plus attentive de nos offres et de nos services. Je me suis donc fixé pour objectif de donner à chaque prospect ou client des informations sur notre activité qui lui permettraient d’anticiper ses plans de transport. Quand l’information se confirmerait, le client se souviendrait de moi et m’appellerait ».

Averty-artikel-1

Responsabiliser les chauffeurs

Dans le même temps, Charles Dehergne a préparé ses salariés à répondre « sous 48 heures » aux demandes des chargeurs : « Si ma motivation est de contenter les clients en les mettant au centre de mes préoccupations, la clé de la réussite de ma stratégie se trouve dans l’adhésion des exploitants et des conducteurs à mon projet d’entreprise, insiste-t-il. Depuis, je fais tout pour les satisfaire en échange de leur implication puisque ce sont eux qui dirigent l’entreprise quand je m’absente ». Les conducteurs sont au centre de ses attentions : « Outre des journées de cohésion entre l’exploitation et les conducteurs, j’organise tous les 2 mois un groupe de travail avec deux conducteurs référents. Nous balayons tous les points de non-conformité afin que les conducteurs et l’exploitation travaillent en bonne intelligence. Je les responsabilise en leur parlant aussi des résultats de l’entreprise, des coûts du gazole ou des incidents. Je leur annonce les succès commerciaux et les investissements prévus. En échange, mes conducteurs référents me remontent les récriminations et les souhaits des conducteurs, mais aussi les informations commerciales que ceux-ci glanent chez les clients. J’essaie alors de leur faire plaisir pour leur montrer ma satisfaction ».

17 DAF achetés en 18 mois

Ainsi, ce fut aux conducteurs d’Averty que Charles Dehergne demanda de choisir les dix nouveaux véhicules de leur flotte. Ceux-ci portèrent leur choix sur le DAF XF510. Le Directeur de TCDA accepta immédiatement : « Avec sa boîte automatisée, le DAF XF510 Euro IV m’est apparu fiable et performant en charge de transport, raconte Charles Dehergne. Son carénage le rend esthétique et économe en carburant. Sa grande cabine offre un vrai confort aux chauffeurs et les phares de toit Skylight sont une vraie sécurité pour les voyages de nuit. Enfin, son excellent rapport qualité/prix m’offrait à nouveau l’occasion de renforcer la paix sociale avec mes conducteurs ». Début 2017, Charles Dehergne acheta donc 10 DAF XF510 Super Space Cab équipés d’un frigo, couchette avec matelas, télévision, climatisation de jour et Skylight. Les conducteurs en furent conquis. Ravis de ce succès, Charles Dehergne a poursuivi depuis ses acquisitions en véhicules DAF : « En 2018, j’ai racheté deux DAF XF510 pour Averty et deux XF480, modèle plus polyvalent, pour Dutay, toujours en Super Space Cab, énumère-t-il. Fin février, Dutay recevra encore trois XF480 Super Space Cab. En 18 mois, j’aurai acheté 17 DAF ». 

1500€ de plus à la revente

De tous les membres du groupe TCDA, c’est encore Charles Dehergne qui est le plus satisfait : « Ces options m’ont coûté 5 à 6000 euros par véhicule, mais elles m’ont permis de recruter et de garder les meilleurs conducteurs, confie Charles Dehergne. Je sais aussi qu’à la revente, j’obtiendrai 1500 euros de plus par véhicule ». Le jeune dirigeant a aussi amélioré le quotidien de ses chauffeurs en prévoyant des douches et des toilettes confortables dans le nouveau site qu’il a inauguré en juin 2018 à Aizenay. Le parking est équipé de deux stations de carburant munies d’un petit satellite pour le second réservoir : « Les conducteurs n’ont plus à se glisser sous le camion avec le tuyau de carburant pour le remplir », se félicite-t-il. Le parking comprend aussi trois stations de lavage, dont une équipée d’une plateforme et de pistolets Karcher fixés à une structure aérienne : « Avec ces pistolets, les chauffeurs peuvent nettoyer facilement les roues et les toits des remorques, explique Charles Dehergne. Ce matériel leur fait gagner quarante minutes sur le lavage hebdomadaire de leurs véhicules ».  

Le point de vue d’un conducteur : « Un tracteur DAF est toujours confortable »

Entre Aurélien Bignon et les camions DAF, c’est une longue histoire d’amour : « Petit, je voyageais en DAF avec mon père, lorsqu’il était conducteur et que ma mère assurait l’exploitation, raconte-t-il. Et c’est sur un DAF que j’ai débuté comme conducteur, en 2002». Aussi est-ce avec impatience qu’il postula pour l’un des dix DAF XF510 Super Space Cab que les Transports Averty avaient acquis en janvier 2017. Ce n’était pas gagné car il n’y était entré comme conducteur en national qu’en mars 2015 : « Mais j’aurais été vexé de ne pas en avoir un », avoue-t-il. Aussi l’obtention d’un DAF XF510 équipé des meilleures options pour effectuer ses tournées hebdomadaires en produits frais ou congelés entre Aizenay (85) et Paris fit-elle son bonheur : « Un tracteur DAF est toujours confortable, lance-t-il, les yeux brillants. Mais avec sa grande cabine, son vrai matelas couchette, son frigo et sa télévision, c’est un vrai plaisir. L’ergonomie du tableau de bord met toutes les commandes à portée de main et le volant offre une grande précision de conduite ».

Fier de son DAF

Pour lui qui roule de nuit sur des nationales, les spots longue portée du Skylight sont aussi précieux : « Quand je passe à travers des bois, je peux voir des animaux sauvages traverser la route ». Mais l’option qui le séduit le plus est la climatisation de jour : « La climatisation maintient une température régulière dans la cabine, même en été, rapporte-t-il. Je me fatigue moins, je dors mieux et je suis plus souriant quand je travaille. Du coup, les clients se détendent et nous discutons du voyage ou de mon camion dont ils apprécient l’esthétique. Ensuite, ils me confient volontiers leurs marchandises ». Aurélien Bignon est fier de son DAF et reconnaissant envers son patron. Il se voit  pour longtemps chez les Transports Averty avec, au bout de ses dix ans de service, une ambition : « Devenir conducteur référent », espère-t-il.